La Cité Mirage (La Romance de Ténébreuse, Tome 9)

La Cité Mirage (La Romance de Ténébreuse, Tome 9)

Marion Zimmer Bradley

Language: French

Pages: 326

ISBN: 2:00238198

Format: PDF / Kindle (mobi) / ePub


Très loin, sur l'horizon, dans les rougeurs du soir, les gens de Ténébreuse peuvent contempler, à travers les brumes diaphanes, les hauteurs colossales des Heller, qui font le tour de l'univers connu. Un jour, au cours d'une reconnaissance aérienne, une Terrienne y aperçoit une ville qui n'est pas marquée sur les cartes. Aussitôt après, elle se crashe et se retrouve, amnésique, à Thendara. Grâce à Magda Lorne et à Jaelle sa soeur d'armes, elle retrouve la mémoire et repart pour les Heller à la recherche de la cité perdue dans les neiges éternelles. Un impossible voyage en haut du monde où quelques Amazones bravent les éléments pour trouver la sagesse auprès des soeurs de la Noire Sororité. Plusieurs trouveront la mort au bout de la route ; d'autres, épuisées, choisiront de revenir à Thendara ; d'autres enfin auront la force de continuer leur quête... mais trouveront-elles jamais la Cité Mirage ?

Group Portrait with Lady (The Essential Heinrich Böll)

That Smell and Notes from Prison

Miguel Street

Coincidence

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

cherchons. J’ai l’impression que nous devrions être prêtes à partir sans préavis. — Cholayna n’est pas encore assez solide pour voyager, protesta Vanessa. — C’est un autre point qu’il nous faut discuter. Nous devrions peut-être renvoyer Cholayna, ou la laisser ici pour se rétablir tout à fait. D’après une parole qui a échappé à Rakhaila, je crois que cela pourrait nous conduire au-delà du Mur-Autour-du-Monde. Impossible que Cholayna nous suive dans ce genre d’expédition. Cholayna dit, têtue :

Communications ; Magda y avait travaillé un certain temps lorsqu’il était encore trop difficile pour une femme d’agir en Agent indépendant dans une société aux rôles aussi rigidement définis selon le sexe. Deux autres faisaient partie de la Force Spatiale. Elle se demanda si ces femmes savaient, avant leur arrivée, qu’elles travailleraient uniquement dans les limites du Q.G. Trois étaient rattachées au département de Cartographie et Exploration, et trois autres au Renseignement même, le propre

Les chervines et les chevaux bien reposés, elles repartirent, par des chemins où elles n’avaient pas à mettre pied à terre. Il tombait quelques flocons et il faisait froid et humide ; elles enfilèrent leurs sous-vêtements et pulls les plus chauds. Le soir, les duvets étaient froids et humides eux aussi, et même Cholayna mangeait avec plaisir la soupe de viande bien chaude. Le troisième après-midi, le sentier se remit à monter, chaque contrefort plus abrupt que le précédent, et finalement, Jaelle

et remiseraient leurs bêtes. Et comme la grange était en pierre et ne contenait pas de foin, elle les autorisait à y faire du feu. Elles allèrent y déposer leurs bagages, desseller et décharger leurs bêtes avant de se rendre au bain. — Comment va ta tête, Magda ? demanda Cholayna. Comment te sens-tu ? — Beaucoup mieux à la perspective d’un bain. — Tu es bien réveillée ? Alors, tu peux avoir des pilules analgésiques, dit Cholayna, en en cherchant dans la trousse d’urgence. Qu’est-ce qui ne va

hennissement pour qu’ils nous tombent tous dessus. Ils sont sans doute réunis dans cette auberge qui soi-disant n’existe pas, en train d’aiguiser leurs coutelas, dit sombrement Camilla. Debout, les mains sur les hanches, elle réfléchit, fronçant les sourcils. — Empilez les bagages contre la porte de derrière… dit-elle en la montrant. Ça les ralentira. On les attendra devant. Magda, comment te sens-tu ? — Très bien. Magda ne savait pas si c’était le stimulant de Cholayna ou les décharges

Download sample

Download