L'encre et le sang (Fanette, Tome 4)

L'encre et le sang (Fanette, Tome 4)

Suzanne Aubry

Language: French

Pages: 340

ISBN: 2:00313347

Format: PDF / Kindle (mobi) / ePub


Au fond d'un vieux garage hongkongais, elle est là. Elle l'attend.
La machine.
Il suffit de taper. Et tout s'écrira, dans la réalité.
Très vite, l'écrivain William Sagnier comprend qu'il tient là l'instrument de sa vengeance. La femme qui l'a trompé. L'homme qui lui a volé son livre. Tous ceux qui l'ont humilié, utilisé, détruit, seront punis à leur tour.
La vie, la mort, la toute-puissance au bout des doigts, là où se mélangent l'encre et le sang...

The Diamond Age

The Complete Pratt (Henry Pratt, Books 1-3)

The Casual Vacancy

The Queen of Four Kingdoms (Anjou Trilogy, Book 1)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

je vous disais qu’il n’était pas commode… Arsène Gagnon la dévisageait avec un sourire goguenard. Et vous n’ êtes qu’un goujat, eut envie de lui répliquer Fanette. Elle se contenta de s’éloigner sans lui répondre, tirant sur la main de Marie-Rosalie, qui s’était arrêtée devant une grosse presse de métal, sur laquelle le mot �Stanhope» avait été gravé. Un imprimeur était en train d’encrer la composition que �le singe» avait faite quelques minutes auparavant, et qui avait été fixée sur le marbre.

repérer. Elle s’habitua peu à peu à l’obscurité et put distinguer la forme d’une chaise, le contour d’une armoire. Le matelas sur lequel elle était étendue était dur, inconfortable. Seule une couverture mince la couvrait. Un frisson la parcourut. Elle avait froid. Si froid. Un léger craquement la fit tressaillir. — Qui est là? Sa voix résonna étrangement dans la pièce. Un autre craquement se fit entendre, plus près d’elle. Saisie d’effroi, elle voulut crier, mais aucun son ne sortit de sa

soudain une tête qui affleurait à la surface mouvementée de la mer et nagea le plus rapidement qu’il put dans cette direction. Les vagues étaient si puissantes qu’il avait l’impression de ne pas avancer. La tête disparut, puis remonta quelques secondes plus tard. Avec l’énergie du désespoir, Noël tenta de nouveau de s’en approcher et réussit à saisir un pan de manteau qui flottait. Il tira dessus, mais le manteau lui resta dans les mains. N’abandonnant pas la partie, bien que l’eau salée lui

revenue vers la croisée, partagée entre le bonheur de le voir et la crainte de le décevoir. J’ai vu sa belle tête apparaître dans le cadre de la fenêtre. Cette apparition m’a fait oublier mes craintes, a balayé mes doutes. Je me suis lancée vers lui, l’ai aidé à enjamber le rebord et me suis empressée de refermer les volets. Nous sommes restés debout l’un devant l’autre, soudain intimidés. Lucien était en nage. Des gouttes de sueur perlaient sur son front. Je ne sais où j’ai trouvé l’audace de

d’embruns et de charbon faisait tourbillonner la poussière. La rue Duke, où était située la maison de chambres, bourdonnait maintenant d’activités. Des voitures et des charrettes s’y croisaient, et des passants de plus en plus nombreux déambulaient sur le trottoir de bois. En entrant dans le hall sombre de l’immeuble, Amanda s’appuya sur le chambranle de la porte afin de laisser ses yeux s’habituer à la noirceur. Elle aperçut la silhouette gracile de Mrs. Garrett derrière la porte entrouverte de

Download sample

Download